Michael Barry à la Prince’s School of Traditional Arts (Londres) et à l’Université de Vienne

16 et 18 octobre 2017 – Michael Barry est spécialiste des civilisations de l’Iran et de l’Afghanistan, consultant auprès de la fondation de l’Aga Khan et actuellement chargé de cours à l’Université américaine de Kaboul.
Chercheur de l’Institut Diane de Selliers depuis de nombreuses années en sa qualité de chargé de cours au département d’études proche-orientales de l’Université de Princeton (États-Unis), il a notamment étudié la peinture en Islam d’Orient autour du Cantique des oiseaux de Farîd od-dîn ‘Attâr. Plus récemment, ses recherches ont été consacrées aux liens entre Venise et Londres à la période Elisabéthaine.

Le 16 octobre 2017 en fin d’après-midi, il a donné à la Prince’s School of Traditionnal Arts de Londres une conférence consacrée à l’art islamique et la peinture moderne, au cours de laquelle il a présenté de nombreuses œuvres pour mettre en lumière le lien entre l’héritage artistique islamique (y compris soufi) et la plus grande peinture moderne au début du XXe siècle. Il a à plusieurs reprises fait mention de ses recherches effectuées pour l’Institut Diane de Selliers.

Il a de nouveau soutenu cette conférence deux jours plus tard à l’Université de Vienne, le 18 octobre 2017.

Michael Barry