Le sacré et l’art abstrait


Dans un traité de 1911, Du spirituel dans l’Art, Vassily Kandinsky affirme que tout homme est mû par une nécessité intérieure : une prise de contact de l’âme humaine avec la forme et les couleurs. En ce sens, l’une des voies de l’abstraction – peut-être la principale – est celle de la contemplation, autrement dit une expérience spirituelle.

Partant de ce constat, l’Institut Diane de Selliers mène une recherche mettant en regard art abstrait et textes sacrés.

Marc-Alain Ouaknin, professeur des universités, philosophe et rabbin dirige ces recherches. En s’appuyant sur les multiples traductions de l’Ancien Testament, il explore la richesse de la langue hébraïque et établit des passerelles avec ce mouvement artistique majeur du XXe siècle.

 

IMG_0616